« Celui qui délaisse la prière mérite un châtiment plus rude que cela, il mérite l’éternité dans le feu de l’enfer. Et ceux qui seront éternellement dans le feu de l’enfer subiront un châtiment, chaque fois que leur peau sera calcinée, elle sera remplacée par une autre et ils goûteront le châtiment. Allah a préparé pour ceux qui seront éternellement dans le feu de l’enfer un châtiment et ses flammes les cerneront, les flammes du feu les cerneront de tous les côtés, la mort les enveloppera et le châtiment d’en haut et sous leurs pieds, s’ils implorent à boire, on les abreuvera d’une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Lorsqu’ils demanderont de l’eau à cause de la chaleur intenable, ils seront abreuvés d’une eau bouillante comme du métal ou du plomb fondu qui brûlera leurs visages avant d’atteindre leurs entrailles. Ils l’absorberont par gorgées et une fois qu’il atteindra leurs entrailles, il les déchirera. Leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages. »
بسم الله الرحمن الرحيم الحمد لله رب العالمين والصلاة والسلام على نبينا محمد وعلى آله وأصحابه أجمعين أما بعد

Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a parlé dans un sermon du vendredi d’une feuille qui lui a été présentée étant intitulée « Les supplices de celui qui délaisse la prière », dans laquelle sont mentionnés quinze supplices infligés à celui qui néglige ou délaisse la prière : six dans la vie, trois au moment de la mort, trois dans la tombe et trois le jour de la résurrection, puis ces supplices sont énumérés.

Ce hadith étant toujours diffusé sur de nombreux sites, forums, par mails ou sur les réseaux sociaux, nous avons jugé utile de traduire le passage de ce sermon dans lequel Cheikh Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, parle de celui-ci, ainsi que de quelques paroles de Cheikh Abdul’Aziz Ibn Abdillah Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde, sur le jugement de ce hadith, de sa propagation et l’obligation des musulmans face à cela.

Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :
Ce hadith écrit est un mensonge sur le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم), il n’est donc pas permis de le transmettre, ni de le distribuer, ni de l’imprimer, ni de l’écrire, ni de le diffuser parmi les musulmans car c’est un mensonge sur le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم), et il est authentifié que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Quiconque ment volontairement sur moi, qu’il prépare alors sa place en enfer, et quiconque rapporte de moi un hadith dont le mensonge est apparent, est lui-même un des menteurs. ». Cela veut dire que quiconque transmet un hadith inventé et mensonger sur le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) mérite le péché du menteur car c’est un des menteurs.

D’après cela, il est obligatoire pour quiconque possède une de ces feuilles de la brûler ou la déchirer, et moi, je la déchire devant vous car c’est un mensonge sur le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) et il est obligatoire pour nous de protéger la Sunna du Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) en affirmant ce qui est confirmé et en rejetant ce qui est faux afin de faire partie de ses défenseurs et je demande à Allah de concrétiser en nous cela.

Le sens de ma parole n’est pas que je minimise la gravité du délaissement de la prière ou la négligence de celle-ci, mais je dis que celui qui délaisse la prière mérite un châtiment plus rude que cela, il mérite l’éternité dans le feu de l’enfer. Et ceux qui seront éternellement dans le feu de l’enfer subiront un châtiment, chaque fois que leur peau sera calcinée, elle sera remplacée par une autre et ils goûteront le châtiment. Allah a préparé pour ceux qui seront éternellement dans le feu de l’enfer un châtiment et ses flammes les cerneront, les flammes du feu les cerneront de tous les côtés, la mort les enveloppera et le châtiment d’en haut et sous leurs pieds, s’ils implorent à boire, on les abreuvera d’une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Lorsqu’ils demanderont de l’eau à cause de la chaleur intenable, ils seront abreuvés d’une eau bouillante comme du métal ou du plomb fondu qui brûlera leurs visages avant d’atteindre leurs entrailles. Ils l’absorberont par gorgées et une fois qu’il atteindra leurs entrailles, il les déchirera. Leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages.

Le châtiment de celui qui délaisse la prière est donc le châtiment des mécréants et il est plus rude que ce qui est mentionné dans ce hadith écrit et mensonger sur le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم). Je demande à Allah de tous nous éloigner du châtiment de l’enfer et de nous accorder l’accomplissement de Son obéissance, la piété et la crainte d’Allah en secret et en public, Il est certes Magnanime et Généreux.

Cheikh Abdul’Aziz Ibn Abdillah Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde, fut interrogé au sujet de l’authenticité de ce hadith, voici un résumé de sa réponse :
Les gens de science ont mentionné que ce hadith est faux et mensongèrement attribué au Prophète (صلى الله عليه وسلم), il n’est donc pas authentique. Il n’est pas permis de distribuer les feuilles sur lesquelles sont imprimées ce hadith, ni de les afficher car il n’est pas authentique. Al-Hafidh Ibn Hajar et l’Imam Adh-Dhahabi ont mentionné que ce hadith est faux, il n’est donc pas permis de le propager ni de le distribuer aux gens mais il est plutôt obligatoire de détruire les feuilles sur lesquelles il est imprimé car c’est un mensonge sur le Prophète (صلى الله عليه وسلم). Puis il mentionna que ce récit a le même jugement que le récit qui circulait avant celui-ci concernant le servant qui avait vu en rêve telle et telle chose, etc. Ces récits sont faux et n’ont aucun fondement.

Il dit enfin, qu’Allah lui fasse miséricorde : Il convient de prendre garde à ces mensonges et à ces choses que distribuent certaines personnes. De la même manière, certains distribuent des feuilles sur lesquelles sont mentionnés des versets et que celui la reçoit doit l’écrire et la distribuer tant de fois et ne dois pas la délaisser, ceci est également faux. Toutes ces choses n’ont aucun fondement et il n’est pas permis de prendre ce genre de choses qui n’ont aucune source authentique.

Cheikh Abdul’Aziz Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde, a également dit à ce sujet :
Le Comité Permanent des recherches scientifiques et de la délivrance des fatwas a publié une fatwa démontrant la fausseté de ce hadith le 10/06/1401 h. (15/04/1981). Alors comment une personne douée de raison peut-elle de diffuser un hadith inventé ? Sachant qu’il est authentifié que le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Celui qui rapporte de moi un hadith en voyant que c’est un mensonge, c’est alors lui-même un des menteurs. ». Et les paroles d’Allah et de Son Messager (صلى الله عليه وسلم) au sujet de la prière et du châtiment de celui qui la délaisse sont suffisantes. Allah (تعالى) a dit :

إِنَّ الصَّلاةَ كَانَتْ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ كِتَابًا مَوْقُوتًا

« La prière demeure pour les croyants une prescription à des temps déterminés » [an-nissa, 103]

Et Il a dit au sujet des gens du feu :

مَا سَلَكَكُمْ فِي سَقَرَ * قَالُوا لَمْ نَكُ مِنَ الْمُصَلِّينَ

« Qu’est-ce qui vous a acheminés à Saqar ? Ils diront : Nous n’étions pas de ceux qui faisaient la prière » [al-muddathir, 42-43]

Il a donc mentionné le délaissement de la prière parmi leurs caractéristiques. Allah (سبحانه) dit également :

فَوَيْلٌ لِلْمُصَلِّينَ * الَّذِينَ هُمْ عَنْ صَلاتِهِمْ سَاهُونَ * الَّذِينَ هُمْ يُرَاءُونَ وَيَمْنَعُونَ الْمَاعُونَ

« Malheur donc, à ceux qui prient, tout en négligeant (retardant) leur prière, qui sont pleins d’ostentation et refusent l’ustensile (à celui qui en a besoin). ».

Et le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « L’Islam est fondé sur cinq : l’attestation qu’il n’y a pas de divinité [méritant d’être adorée] en dehors d’Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, l’acquittement de la zakat, le jeûne du Ramadan et le pèlerinage. ». Et il a également dit : « Le pacte qui s’interpose entre nous et eux est la prière, celui qui la délaisse a certes mécru. ». Et les versets et les hadiths authentiques à ce sujet sont nombreux et connus.

Traduit et publié par an-nassiha.com

Sources : ibnothaimeen.com/all/khotab/article_324.shtml ; binbaz.org.sa/mat/11584 ; binbaz.org.sa/mat/8671

4 494 vues