La valeur, la grandeur et la force d’incidence du Coran sont telles que, si on l’avait fait descendre sur une montagne douée de raison, à l’instar des humains, tu l’aurais vue-en dépit de son extrême dureté et solidité- se soumettre et se fissurer par crainte d’Allah.

Comme Allah le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

« Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu l’aurais vu s’humilier et se fendre par crainte d’Allah » (al-Hashr, 21).

C’est-à-dire que la montagne aurait écouté les avertissements, et ses rochers se seraient fissurés tant elle aurait été ébranlée par la crainte d’Allah.

-La soumission (khushu’) : C’est le fait de courber la tête et de s’incliner.

C’est-à-dire, que tu la verrais poser son sommet sur le sol.

-La fissuration : C’est le fait de se fendre.

C’est-à-dire qu’elle tremblerait et se fendrait par crainte d’Allah le Très Haut.
(Al-Tahrir wa al-tanwir, 28/104)

Comment se fait-il que vos cœurs ne se soumettent, ni se fendent par crainte d’Allah, alors que vous avez compris l’injonction d’Allah et que vous avez réfléchi sur Son Livre ?
(Tafsir ibn kathir, 4/343-344)

L’intention, en produisant un signe, est de faire ressortir la grandeur du Noble Coran ; d’inciter à la méditation de ses sublimes exhortations, car personne n’a d’excuse à ce sujet pour ne pas s’acquitter du droit d’Allah le Très Haut en exaltant Son Livre et admonestant celui qui ne respecte pas ce Sublime Coran.

Source : La Grandeur du Noble Coran – Page 35-36
Retranscription : Oumomeya
Publication : La-ilaha-illallah.over-blog.com

5 267 vues