L’imam Ahmad (6768) et Ibn Madjah (419) ont rapporté d’après Abdoullah ibn Amr ibn al-As رضي الله عنه que le Prophète صلى الله عليه وسلم passa à côté de Saad qui faisait ses ablutions et lui dit :

« – pourquoi ce gaspillage, ô Saad ?

– Y a-t-il du gaspillage dans les ablutions ?

– Oui, même si tu te trouvais au bord d’un fleuve débordant. »

Sheikh Ahmad Chakir dit : sa chaîne de transmission est authentique.

Sheikh al-Albani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) l’avait déjà jugé faible dans Irwa al-ghalil avant le déclarer bon dans sislilat al-ahadith as-sahiha.

Un groupe d’ulémas a jugé le hadith faible parce qu’Ibn Lou’ayah figure parmi ses transmetteurs.
Mais al-Albani a mentionné que le hadith a été rapporté d’Ibn Lou’ayha par Ibn Qoutayba ibn Said et que ce que ce dernier rapporte du premier est authentique.
Voir Silsilat al-ahadith as-sahihha (3292).

Sheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit :

«Sachons que l’utilisation excessive de l’eau dans le cadre des ablutions et du bain rituel entre dans le champ d’application de la parole d’Allah Très haut (traduction rapprochée) :

«Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur. (Coran, 17:26.27)

C’est pourquoi les ulémas (Puisse Allah leur accorder Sa miséricorde) disent :

« on réprouve le gaspillage de l’eau, même si on était au bord d’un fleuve débordant… »

Que dire quand on n’obtient de l’eau qu’à l’aide de machines ?

En somme, le gaspillage est réprouvé aussi bien dans les ablutions qu’en dehors d’elles.»

Extrait de charh riaydh as-salihine.

Sheikh Abdoul Mouhsin al-Abbad (Puisse Allah le préserver) dit :

«Tous les ulémas sont d’avis que l’usage abusif de l’eau est interdit, même si on était au bord de la mer en raison du hadith susmentionné rapporté par Ahmad et Ibn Madjah d’après Abdoullah ibn Amr رضي الله عنه selon lequel le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) passa à côté de Saad, etc.»

Source : Extrait de Charh Sunan Abi Daoud.

Traduction : twitter.com/AbMaria1

144 vues