Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit :
« Celui qui voit chez son gouverneur une chose qu’il réprouve alors qu’il patiente. Car quiconque meurt après s’être séparé du groupe d’un empan sera considéré comme étant mort à l’époque de la jahiliya. ».
« S’il voit chez son gouverneur une chose qu’il réprouve alors qu’il patiente. » et le gouverneur dans ce hadith englobe le petit gouverneur qui est sous la responsabilité du gouverneur principal ainsi que ce dernier.

Sa parole « une chose qu’il réprouve » englobe tout ce que le gouverneur fait et qui ne concerne que lui sans qu’il ne cause de préjudice aux autres, comme s’il le voit boire du vin, commettre l’adultère ou autre. Et cela englobe également les préjudices qu’il a causés aux autres, comme prendre injustement les biens des gens ou les emprisonner et même s’il lui cause préjudice, il doit patienter, car quiconque meurt après s’être séparé du groupe d’un empan, il sera alors considéré comme étant mort à l’époque de la jahiliya.

« après s’être séparé du groupe d’un empan » c’est-à-dire quelque soit la manière dont il se s’en sépare. Le mot « empan » est utilisé ici de façon à amplifier le sens. C’est-à-dire même s’il se sépare un peu du groupe, qu’il n’écoute et n’obéit pas, il sera alors considéré comme étant mort à l’époque de la jahiliya même s’il est musulman. Et ceci est une menace sévère pour quiconque se sépare du groupe.

[Fin de la réponse de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde]

Traduit et publié par an-nassiha.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

3 574 vues