Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

« Ô Allah Tu es certes Pardonneur et Tu aimes le pardon alors pardonne-moi. »
Et il y a parmi les enseignements tirés de ce hadith [sur l’invocation de la nuit du destin : « Ô Allah Tu es certes Pardonneur et Tu aimes le pardon alors pardonne-moi. »] :

Le mépris de l’homme pour lui-même, car lors de cette nuit [du destin], il était probable que l’homme demande un bien et une grâce. Au lieu de cela, il demande le pardon, une demande d’une personne ayant commis des excès, fautive envers elle-même. N’est-ce pas ?

Il dit : « Ô Allah Tu es certes Pardonneur et Tu aimes le pardon ». Ceci afin que l’homme méprise les œuvres qu’il a accomplit vis-à-vis du droit d’Allah et que tu n’évoques pas tes œuvres comme si c’était une faveur de ta part envers ton Seigneur ou comme si c’était un bienfait de ta part en disant : « Moi j’ai œuvré, moi j’ai œuvré… ». Qui es-tu pour que tu dises : « Moi j’ai œuvré, Moi j’ai œuvré… » alors que ton œuvre est une faveur envers toi de la part de ton Seigneur (عز وجل) ? N’est-ce pas ?

S’Il voulait, il t’aurait égaré comme Il l’a fait pour d’autres. Ainsi, si la guidée est une faveur de Sa part envers toi, alors ton œuvre n’est pas une faveur de ta part envers Lui. Loues-Le donc pour ce bienfait et soit reconnaissant envers Lui et dis « Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n’aurions pas été guidés si Allah ne nous avait pas guidés. ». Est-ce clair ?

[Extrait de l’explication de boulough al-maram de Cheikh Muhammad Ibn Salih Al-Othaymin, qu’Allah lui fasse miséricorde]

Traduit et publié par an-nassiha.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

601 vues