Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’imam Mouhammad ibn ‘Abdelwahhâb a dit :

Au nom d’Allah Le très miséricordieux, Celui qui fait miséricorde, et c’est à Lui que nous implorons l’aide, sache que les blasphèmes qui annulent l’islam sont au nombre de dix :

-Le premier : Le polythéisme dans l’adoration d Allah ‘azza wa djall

Allah ta’âlâ a dit (traduction rapprochée) :

« Certes Allah ne pardonne pas qu’on Lui associe. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (sourate 4 verset 48)

et Allah dit (traduction rapprochée) :

« Quiconque associe à Allah (d’autres divinités) Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Les injustes n’ont pas de secoureurs » (sourate 5 verset 72)

Et cela comprend le fait d’égorger un animal en sacrifice pour un autre qu’Allah, comme par exemple celui qui sacrifierait pour un djinn ou un tombeau.

-Le deuxième : Celui qui institue entre lui et Allah des intermédiaires qu’il invoque

leur demande l’intercession, et en qui il place sa confiance, devient par cela mécréant selon l’unanimité.

-Le troisième : Celui qui ne considère pas les polythéistes mécréants

ou bien qui doute de leur mécréance, ou authentifie leur doctrine devient mécréant.

-Le quatrième : Celui qui à la conviction qu’une guidée autre que celle du prophète -salla llahou ‘alayhi wa sallam- est plus parfaite que la sienne

ou qu’un jugement autre que le sien est meilleur, comme ceux qui préfèrent le jugement des tawâghît à son jugement, est un mécréant.

-Le cinquième : Celui qui déteste une chose venue du messager d’Allah (révélé par Allah) est un mécréant et même s’il la met en application.

-Le sixième : Celui qui rabaisse une chose faisant partie de la religion

ou de la récompense d’Allah ou du châtiment est un mécréant, cela est prouvé par les versets (traduction rapprochée) :

« Dis : Etait-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ? Ne vous cherchez pas d’excuses, vous avez certes mécru après avoir cru » (sourate 9 versets 65-66)

-Le septième : La sorcellerie

et le fait de l’utiliser pour briser un couple de mariés, ou au contraire pour rendre le couple amoureux, celui qui la pratique ou l’agréée est un mécréant, et cela est prouvé par le verset (traduction rapprochée) :

« Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Soulayman. Alors que Soulayman n’a jamais été mécréant, mais les démons on mécru car ils enseignent aux gens la magie ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Harout et Marot, à Babylone ; mais ceux-ci n’enseignaient rien à personne, sans qu’ils n’aient dit d’abord : « Nous ne sommes rien qu’une tentation: ne soit pas mécréant », et ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse.» (sourate 2 verset 102)

-Le huitième : Secourir les polythéistes et les aider contre les musulmans

cela est prouvé par le verset (traduction rapprochée) :
« Ô croyants, ne prenez pas pour allié les juifs et les chrétiens, ils sont alliés les uns aux autres. Et quiconque d’entre vous les prend pour allié est alors un des leurs, certes Allah ne guide pas les gens injustes. » (sourate 5 verset 51)

-Le neuvième : Celui qui croit au fait que certaines personne peuvent sortir de la loi islamique de Mouhammad notre messager, salla llahou ‘alayhi wa sallam

comme cela fût le cas pour Al Khadir qui avait le droit de sortir de la loi islamique du prophète Mousâ (Moïse) ‘alayhi salâm est un mécréant.

-Le dixième : Se détourner de la religion d’Allah

ne pas l’apprendre ni la pratiquer, et cela est prouvé par le verset (traduction rapprochée) :

« Qui est plus injuste que celui à qui les versets d’Allah sont rappelés et qui ensuite s’en détourne ? Nous nous vengerons certes des criminels. » (sourate 32 verset 22)

Et il n’y a aucune différence pour ces blasphèmes entre celui qui le commet pour plaisanter, sérieusement, ou par peur, et seul celui qui y est contraint est excusé.

Chacun d’entre ces blasphèmes fait partie des choses les plus dangereuses, et les plus commises.

Il faut donc que le musulman y prenne garde et qu’il en ai peur pour lui-même.

Nous cherchons protection auprès d’Allah contre les causes de Sa colère et la douleur de Son châtiment, et qu’Allah prie sur la meilleur de Sa création : Mouhammad, les siens, et ses compagnons.

Traduction : Abou al Hassan ‘Abdallah al baljiki et Abou Houdheyfa Hamza al Baljiki
Source : Nawâqid al islam de cheykh Mouhammad ibn ‘Abdelwahhab dans le livre “majmou’atou tawhid annajdya” volume 1 pages 38-39
Publication : Darwa.com – 3ilmchar3i

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

870 vues