Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Hudhayfa Ibn Yamân a dit :

« J’étais avec le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en voyage, et il a uriné, fait ses ablutions et il a passé ses mains sur ses chaussures. »
Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

– Le sens global [du hadîth]

Hudhayfa rappelle qu’une fois, il était avec le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) en voyage, qui a uriné, fait ses ablutions et passé ses mains sur ses chaussures.

– Ce qu’il y a à prendre du hadîth

Le fait qu’il est légiféré de faire l’essuyage sur les chaussures en voyage.

Le temps d’essuyage sur les chaussures et sur ce que l’on porte sur la tête [’Amâmah] en voyage, est valables trois jours et ses nuits.

Et pour le résident, cela dure un jour et une nuit, ce qui équivaut à 24 heures.

Son temps est compté dès le début de l’heure de l’essuyage, en voyage comme pour le résident, selon le dire le plus authentique [des gens de science].

Le fait qu’il est légiféré de faire l’essuyage sur les chaussures après avoir uriné et fait ses ablutions, et qu’il est authentifié d’essuyer sur les chaussures et sur la ’Amâmah pour toute impureté mineure, et cela dans beaucoup de hadîth.

Pour les grandes impuretés, il faut obligatoirement faire ses grandes ablutions comme [ce qui est fait] pour les rapports intimes.

Cela ne suffit pas d’essuyer sur les chaussures et sur la ‘Amâmah, bien au contraire, il faut faire les grandes ablutions.

Et pour ce qui est d’essuyer sur un bandage ou une blessure bandée, cela se fait pour les petites et grandes impuretés.

Mais si le fait d’essuyer cause du tort ou que la personne craint un mal, elle n’essuiera pas dessus mais fera le Tayamoum [ablution sèche].

Ceci dit, avec le lavage des membres restant pour un acte valable.

Source : Kitâb « Tayssîr al-‘Allâm Charh ‘Oumdat il-Ahkâm » du Sheikh ‘Abdullâh al-Bassâm, 1/77
Publication : Manhajulhaqq.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

1 266 vues