Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La guidance et le bonheur, sont deux choses inséparables et deux compagnons indissociables, celui donc qui est guidée, est heureux, et celui qui est égaré, est malheureux, car le malheur est le compagnon inséparable de l’égarement.

Lorsqu’il y a de l’égarement, il y a du malheur et lorsqu’il y a de la guidée, il y a du bonheur.

Gloire à Allah !

Ceci est quelque chose que les gens réalisent :

Celui qui était loin d’Allah et de Son obéissance et était loin de se tenir droit sur Sa religion, puis ensuite a été guidé, sent dans son cœur un plaisir qui était perdu et une douceur qui était inexistante et un goût, qu’il ne sentait pas.

Lorsqu’Allah سبحانه و تعالى l’a comblé en le Guidant, il a alors goûté à la douceur et a trouvé le goût du bonheur. Ainsi que la consolation, le repos de l’esprit et l’apaisement de l’âme, des choses qu’il ne trouvait pas auparavant.
bugvu
Et je vous raconte en cette occasion, une histoire étonnante :

Un homme m’a contacté il y a des années après salat al-asr et m’a dit : « J’ai une question, mais avant de poser la question, je t’informe de ma situation. »

Il dit : « j’ai atteint l’âge de 27 ans et je ne peux bouger de mon corps que ma tête. »

Je dis : « Depuis quand es-tu dans cette situation ? »

Il répondit : « Depuis deux ans. »

Je lui ai dis : « Et quelle est la raison de cela ? »

Il dit : « Un accident de voiture. »

je lui dis : « Où te trouves-tu ? »

Il dit : « A tel endroit. »

Je lui dis : « Je désires te visiter ».

Je le fis le jour même.

Il me raconta son histoire en longueur, je m’assis avec lui pendant plus d’une heure et demie.

J’écoutais et prenais des bénéfices, pendant la majorité de ce temps, car il y a dans sa vie une leçon.

Il m’a dit une parole qui est le témoin argumentatif de cette histoire et je ne me ferais pas long en détail.

Il me dit : «Par Allah, je jouis d’un bonheur dont j’ai marché longtemps avec mes pieds le cherchant sans jamais le trouver. »

Avant l’accident, il était négligent et après l’accident, il est devenu (quelqu’un) de tourner vers Allah, priant et récitant le Qorân.

Une noble personne lui a a amené un ordinateur qui fonctionne par le son, car il ne peut bouger sa main.

Il l’essaya devant moi en parlant à l’ordinateur qui ouvre la sourate qu’il veut, il parle à la machine, qu’il lui ouvre le verset qu’il veut, il parle à la machine, qui ouvre l’exégèse qu’il veut.

Devant lui, se trouve le Qorân qu’il lit, mémorise et lit l’exégèse, sans avoir besoin de tourner les pages de sa main ou devoir appeler quelqu’un pour lui tourner ( les pages ) du Mushâf.

Il demande directement le verset qu’il veut et s’il veut l’exégèse, il la demande directement aussi.

Et il dit : « Par Allah, j’ai trouvé un bonheur dont j’ai marché longtemps avec mes pieds le cherchant sans jamais le trouver. »
bugvu
Que celui qui est bonne santé en tire des leçons, car la guidée et le bonheur ne peuvent être obtenus qu’avec le livre d’Allah سبحانه و تعالى.

Et celui qui la cherche dans autre chose que le livre d’Allah عز و جل n’obtiendra que la perte et la ruine et la perdition dans ce bas-monde et dans l’au-delà :

فَإِمَّا يَأْتِيَنَّكُم مِّنِّي هُدًى فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ فَلَا يَضِلُّ وَلَا يَشْقَى
sens approximatif du verset :

“Puis, si jamais un guide vous vient de Ma part, quiconque suit Mon guide ne s’égarera ni ne sera malheureux.” Taha, v. 123.

Prête attention à la parole :

…فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ
sens approximatif du verset :

“…quiconque suit Mon guide…”

Car ce qui est demandé au sujet du Qorân, c’est de le suivre et pas seulement de le lire et de donner des droits à ses lettres, car le Qorân n’a été révélé que pour qu’il soit mis en pratique, non pas juste en donnant les droits à ses lettres tout en perdant ses limites, c’est pour cela qu’il est dit :

…فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ

sens approximatif du verset :

“…quiconque suit Mon guide…”

Le sens qui a pour conséquence le bonheur, c’est le suivi de la guidance et pas seulement de mémoriser le Qorân ou de mémoriser les lettres du Qorân.

Le suivi de la guidance du Livre d’Allah découle de la compréhension et de la méditation du Qorân :

كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُوْلُوا الْأَلْبَابِ
sens approximatif du verset :

“[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent !” Sâd, v. 29.

Ce sont donc des choses obligatoires afin d’obtenir le bonheur :

-La récitation du Qorân.
-La méditation de ses versets.
-Sa mise en application
-Ainsi, que le suivi de sa guidance.

Traduction : Islam-nancy.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

625 vues